IU – BBIBBI

Tout le monde aime IU, à part les netizens teubé…

Le Mardi K-Pop

Yo les internets ! Cette semaine on va parler d’une artiste qui est régulièrement la cible des haters en Corée, pour une raison qui m’échappe d’ailleurs. Car celle que l’on surnommait la petite sœur de la nation se prend régulièrement des vagues de commentaires haineux, visiblement car elle a, entre autres, eu l’outrecuidance de grandir et devenir une femme.

IU a débuté à l’âge de 15 ans, avec une image innocente, d’où le surnom qui lui a été attribué, et d’après ce que j’ai pu suivre, quand elle a grandi et qu’elle a voulu s’affranchir de cette étiquette, certaines personnes s’en sont offusquées et depuis toute une frange de débilos épie ses moindres faits et gestes pour la descendre en flamme à la moindre occasion. Globalement elle est souvent traitée de sly fox, ce qui veut dire sournoise, malveillante, fausse. Elle a aussi été critiquée, sans doute par le genre de gars à l’origine du gamer gate, d’avoir promu le féminisme. IU n’est d’ailleurs pas la seule idol à avoir subi ce sort, car Seol Hyun du groupe AOA, Irene de Red Velvet, Naeun de A Pink ou Luna de f(x) ont traversé les mêmes épreuves. On se souviendra également de Suzy, anciennement du groupe Miss A, qui a subi les foudres des K-netizens (internautes coréens) quand elle a pris la défense de Yang Ye Won, une youtubeuse ayant subi une aggression sexuelle lors d’une séance photo.

Mais revenons un peu à Lee Ji Eun (le vrai nom d’IU) et ses nombreux talents, car en plus d’être une très bonne chanteuse, c’est une excellente musicienne, sur ses derniers albums elle compose et écrit la plupart de ses titres. C’est aussi une actrice et a joué des premiers rôles dans des dramas qui ont eu beaucoup de succès (Scarlet Heart, The Producers, etc). Concernant sa carrière musicale, ses débuts sont très idol like, avec des chansons légères comme Marshmallow, puis elle va sortir des titres un peu plus ambitieux comme Good Day et plus jazzy comme Red Shoes.

Plus ça va et plus j’aime ce que produit IU, son album Chat-Shire était déjà très plaisant, et le dernier, Palette est vraiment agréable à écouter. Et ces jours-ci elle a sorti son dernier single, BBIBBI, que je vous présente dans ce post, et j’adore. On notera d’ailleurs que c’est une diss track (ouais, comme dans une battle de rappeurs) contre ses haters. Ce n’est pas un coup d’essai car la chanson Twenty Three était déjà un gigantesque fuck envers les gens la traitant de sly fox.

Je vous mets ci-dessous une traduction en anglais qui est pas trop mal des paroles de BBIBBI.

Color Coded Lyrics – IU : BBIBBI

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.