EXID – Up and Down

EXID, où comment sortir de la nugu zone grâce à un mec chelou faisant des fancam à un niveau « professionnel ».

Le Mardi K-Pop

Dans le monde de la K-Pop, comme dans beaucoup de domaines, on peut classer les groupes dans des tier-lists. En voici ma vision : le top-tier est occupé par les quelques groupes largement populaires et dont les membres gagnent bien leur vie, le mid-tier regroupe les formations qui fonctionnent pas trop mal et qui font gagner de l’argent à leur boite de prod, les idols qui se font pas entuber par un contrat abusé s’en sortent. Et il y a le low-tier, dans lequel je range les groupes qui peinent à décoller dans une industrie déjà saturée, soit par manque de talent, de moyens ou juste de chance. Ce low-tier il est aussi appelé la nugu zone (surtout par les fans non-coréens il me semble), nugu se traduisant par « Qui ? »

Eh ! Tu as entendu le dernier titre de Girlkind ?

Hein ? Qui ? (Nugu ?)

EXID faisait partie de cette nugu zone, se rapprochant dangereusement des concepts de ces groupes qui ne se produisent que dans des clubs pour adultes. Leur titre Up and Down est quasiment le titre de la dernière chance pour Solji, Hani, LE, Hielyn et Jeonghwa. Des paroles très équivoques, un clip aux métaphores pas vraiment subtiles, une chorégraphie relativement provocante, mais non, la chanson ne monte pas dans les classements musicaux et la période de promotion se termine dans l’indifférence générale.

Et c’est alors que le miracle se produit quelques semaines plus tard, Up and Down revient dans les classements, et en carrément bonne place. Pourquoi ? Une vidéo fancam est devenu virale, massivement partagée sur Facebook et vue des millions de fois sur Youtube, et où on y voit Hani (surtout elle car les fancam font généralement un focus sur un ou une membre d’un groupe en particulier) danser et interpréter le titre. Et on doit cette vidéo à un illustre inconnu, son pseudo est Pharkil, et si l’on croit les vidéos qu’il upload sur Youtube il passe une bonne partie de sa vie (toute ?) à écumer les scènes coréennes où se produisent des girls groups pas vraiment populaires, avec une nette préférence pour les groupes aux concepts « sexy ».

Fait exceptionnel, le groupe revient dans les shows TV musicaux tels que l’Inkigayo ou le Music Bank, et remporte même des 1ères places. Fortes de cette nouvelle visibilité, les 5 jeunes femmes transforment l’essai en sortant des titres qui se placent très bien dans les classements et en participant à des émissions télés de variété qui renforcent leur popularité, une des plus notables étant King of Masked Singer, qui a révélé la voix exceptionnelle de Solji au grand public.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.